Laboratoire d'Archéologie
préhistorique et protohistorique
Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique - Institut de Recherche en Sciences Humaines

Clichés de vie des hommes préhistoriques de Mikouloungou 4 (Sud-est du Gabon)

Le site archéologique Mikouloungou 4 (carte 1) a été découvert en 1983 près de la ville de Franceville dans le Sud-est du Gabon (Afrique centrale). Gérard Delorme, Ingénieur géologue responsable du service des « prospections extérieures » de la COMILOG pendant 18 ans (1968-1986), a mis au jour ce site sur le « chantier du Transgabonais, au pied des Mts Mikoulongou ». Partiellement remanié, ce site, qui a conservé d’importantes portions en place, hébergeait des niveaux archéologiques de pierres taillées pour les plus anciens et de poteries pour les plus récents. Ces poteries, retrouvées en association avec des charbons de bois sous un mètre de recouvrement, remontent à calAD 680-993 (Gif-6121 : 1230± 70 BP).
La position stratigraphique des pierres taillées, vraisemblablement en dessous des poteries, permet de les situer avant 1230± 70 BP.
Gérard Delorme n’indique pas les quantités exactes de vestiges récoltés. De sa collection, il ne subsiste qu’une vingtaine de pierres taillées que nous avons retrouvées au Laboratoire National d’Archéologie de l’Université du Gabon (LANA). Dans ce laboratoire, il n’existe aucun registre qui recense les quantités de vestiges reçues de la part de Gérard Delorme.
Ces témoins lithiques n’ont jamais fait l’objet d’une étude particulière. Gérard Delorme indique simplement qu’il s’agit d’« éclats et objets (parfois très finement taillés) en jaspe [composés d’une] pointe de flèche pédonculée, [d’] objets de facture plus fruste en matériau gréseux [et d’] objets polis ou montrant des traces d’usure » (G. Delorme, 1983, p. 15). H. Kogou Mboula (1985, p. 39) constate l’existence de ce site dans son « Inventaire des sites archéologiques dans le département de la Lebombi-Leyou », mais elle n’analyse pas les vestiges. A. K. Doyendzé (2021, p. 58) ne fait pas mention de ce site dans le bilan des recherches archéologiques dans la province du Haut-Ogooué qu’il dresse. Certes restreinte, cette collection paraît susceptible de fournir des indications sur les traditions technologiques des populations pré calAD 680/993 de la région de Moanda.
Les populations des sites MKL 4 ont assurément exploité des matières premières pour obtenir des produits de débitage et des outils qu’ils consommaient. La présente note s’attelle à mettre en lumière des clichés de vie des hommes préhistoriques de Mikouloungou 4 (Sud-est du Gabon) au travers de la production et la consommation d’artefacts lithiques. Concrètement, nous extirpons la collection de Mikouloungou 4 des pénombres des tiroirs du LANA pour révéler sa valeur préhistorique grâce à la composition typologique des témoins retrouvés, la description des processus de production et des chaînes opératoires et la consommation des produits. >>> Lire la suite ici

VIENT DE PARAÎTRE

ANCIENNES PARUTIONS

LIVRES



Nos HISTARC

 
CENAREST
Australopithecus deyiremeda:une nouvelle espèce d'hominidé / Nos ancêtres taillaient déjà des outils avant les premiers Homo connus
 
Port-Gentil Mouila Nyafessa Nationale 1 Bitam SPPG
Liens utiles clé d'identification visuelle des roches Maison Archéologie & Ethnologie, Nanterre Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren Laboratoires de datation CAMES
 
 
Pour nous contacter, veuillez utiliser le formulaire suivant:
Votre nom :
Votre mail :
Sujet :
Message :
Site Map - Conception et réalisation du site : Dr Martial Matoumba